le rituel du coucher

L’importance du rituel du coucher

Le rituel du coucher est très important dans le processus du sommeil. Il correspond à la petite routine que vous répétez avec votre enfant chaque soir avant le coucher. L’enfant a besoin de repères et d’habitudes pour se sentir rassuré et en sécurité.
Instaurer un rituel du coucher, identique chaque soir, dès son plus jeune âge, permet à votre enfant de se détendre, de se préparer au coucher et d’être rassuré. Celui-ci permet de libérer la mélatonine, hormone
qui favorise l’endormissement et aide votre bébé à trouver un sommeil paisible.

Nous avons tous un rituel avant de se coucher adultes comme enfants. Nous ne serions pas capables d’aller nous coucher directement après avoir rangé le lave-vaisselle par exemple.
Sans s’en rendre compte nous faisons les mêmes gestes chaque soir, le brossage de dent, le pyjama, la lumière etc…ce qui permet de nous détendre et nous mettre en condition. C’est exactement la même chose pour nos enfants.

Le rituel du coucher est aussi et surtout l’occasion de créer des moments de complicité et de douceur avec votre enfant après une journée bien remplie.

Les étapes du rituel du coucher

Le rituel du coucher est précédé par un rituel du soir qui se compose d’un temps de détente, du bain et du repas.
Il se déroule dans l’environnement de sommeil de l’enfant.

Voici les 3 étapes essentielles d’une routine « idéale » :

  • Hygiène : la mise en pyjama, le brossage de dents, le passage aux toilettes ou simplement un changement de couche.
  • Détente : Votre voix est bien connue de votre enfant et il l’adore. Raconter ou lire une histoire, des chansons douces, un petit massage, ou se raconter le moment préféré de la journée. On ferme les rideaux, les volets et on s’installe confortablement.
     Préférez ce moment avec une lumière douce, tamisée favorisant le sommeil.
  • Affection : c’est un moment propice aux mots doux, aux câlins, aux bisous afin de remplir le réservoir affectif de l’enfant mais aussi des parents. On peut aussi répéter la même phrase chaque soir, ça peut être aussi rassurant pour votre enfant avant de quitter sa chambre.
    Vous pouvez modifier et adapter votre rituel à son rythme et à son âge.

Autour de 6 mois, vous pouvez intégrer des rituels autonomes, que le bébé peut faire lui-même pendant la période d’endormissement ou lors des micro-réveils.

En observant un bébé on peut s’apercevoir qu’il expérimente déjà par lui-même certains rituels autonomes.
 Par exemple , faire des petits sons, pleurnicher quelques instants, porter ses mains a la bouche , sucer ses doigts , serrer un doudou, frotter ses pieds ensemble, chercher à appuyer ses pieds contre quelque chose , se blottir dans un coin.

A partir de quel âge ? Quelle durée ?

Un rituel du soir peut commencer dès son plus jeune âge, autour de 3-4 mois. Au plus tôt étant le mieux car l’enfant a besoin de repères pour se sentir en sécurité.

La durée est propre à votre famille. Elle ne doit pas être trop courte afin que votre enfant comprenne que c’est l’heure du coucher ni trop longue au risque qu’il soit trop fatigué pour s’endormir paisiblement.

Une routine « idéale » dure entre 5 et 15 minutes (un peu plus pour les plus grands 20 -30 minutes) et peut être transposée partout (en voyage par exemple).
La routine du coucher peut différer de celle de la sieste en étant plus courte.

Mes conseils

  • Le rituel doit se faire tous les jours à la même heure afin de régler l’horloge interne de votre enfant.
  • Ce rituel doit être prévisible, identique chaque soir pour que votre enfant se prépare en douceur au coucher.
  • Ce qui est plus important est de mettre en place une routine avec lesquels vous êtes à l’aise et que vous pourrez reproduire chaque soir.
  • Ne pas oublier d’observer les signes de fatigue de l’enfant pour démarrer le rituel du coucher dès que possible (10-15 minutes plus tard) pour être dans la bonne fenêtre d’endormissement.
  • Si vous avez un bébé, le biberon ou la tétée du soir devraient avoir lieu idéalement en dehors de la chambre. Si cela fait partie de votre rituel, veillez à vous assurer que votre bébé ne s’endorme pas pendant son biberon ou sa tétée et couchez votre enfant éveillé dans son lit, afin que le biberon ou la tétée ne devienne pas une méthode d’endormissement.
  • La musique (le mobile, la boite à musique, une berceuse) peut faire partie du rituel du coucher mais cela ne doit pas être une condition pour endormir votre enfant. Il ne saura pas se réendormir sans à chaque micro-réveil.
  • Evitez de stimuler votre enfant avec des jeux excitants, des chatouilles, des jeux de ballon avant le coucher.
  • L’utilisation des écrans (tv, téléphone etc…) sont à éviter au minimum 1h avant le coucher.
    La lumière bleue des écrans empêche le processus de libération de mélatonine qui favorise le sommeil et cela ne calmera pas votre enfant avant le coucher.

Ce temps remplissait-le de douceur et d’amour !
 C’est une clé de réussite pour un sommeil paisible et serein pour votre enfant.

Mama & you

Partagez cet article sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Besoin d’aide pour gérer le sommeil de bébé ?

Contactez-moi et discutons-en ensemble