les cauchemars chez l'enfant

Les cauchemars chez l'enfant

Les cauchemars font partie du développement de l’enfant ,on estime qu’ils peuvent arriver à partir de 18 mois -2 ans quand ils sont capables de verbaliser ce qu’ils ont vu. Ils sont particulièrement fréquents entre 2 et 6 ans, période où les acquisitions, les découvertes sont très actives.

Il s’agit de mauvais rêves qui surviennent pendant le sommeil paradoxal de l’enfant, c’est-à-dire en milieu et deuxième partie de nuit.

Comment savoir si c’est un cauchemar ?

L’enfant est réveillé sur son lit, effrayé après avoir fait ce rêve et a besoin de réconfort et vous réclame pour calmer son anxiété et sa peur. Il peut raconter ce qu’il a vu, s’en souvient sur le moment mais aussi le lendemain matin. Un enfant ne va pas simuler un cauchemar, vous pouvez le croire s’il a peur.

Il va être capable de vous répondre contrairement à une terreur nocturne.

Retrouver son sommeil ne sera pas facile car il aura un réel besoin d’être rassuré.

Pourquoi nos enfants font-ils des cauchemars ?

La majorité du temps c’est parce qu’ils apprennent énormément de choses. Beaucoup de stimulation et d’apprentissage en journée a tendance à favoriser les cauchemars.

 Si votre enfant fait des cauchemars toutes les nuits, vous devez vous demander ,est-ce qu’on ne lui en demande pas un peu trop en journée ? A-t-il assez de dormi à sa sieste ? Les changements de rythme peuvent les favoriser.

Le stress, une frayeur peut être aussi un facteur favorisant les cauchemars. Par exemple , l’enfant perd sa mère dans un magasin et se croit perdu, des animaux inconnus, une dispute avec un copain pour un jouet…etc

Il peut avoir été impressionné par des images vues dans un livre ou à la télévision. Choisissez des livres apaisant et » doux »lors de la routine du coucher.

Enfin un bouleversement, un grand changement dans leur vie, sont d’autant facteurs favorisant la venue des cauchemars. Un cauchemar n’est pas inquiétant. C’est plutôt la fréquence et l’intensité qui peut vous amener à essayer d’en trouver la cause.

Si vous avez besoin d’aide et que vous souhaitez en discuter, n’hésitez pas à me contacter

Marie
Mama & you

Partagez cet article sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Besoin d’aide pour gérer le sommeil de bébé ?

Contactez-moi et discutons-en ensemble